Modèle vivant

Dans le dessin d'après nature, d'après modèle, il est important de garder une certaine distance avec le réel. C'est là, dans cet interstice, que souvent vient se glisser la fragile poésie. Par touches colorées, je joue et j'invente. En masse et pointillés, je croque les corps en toute spontanéité pour qu'au final le dessin soit tout aussi vivant que le modèle.