Rechercher
  • Yann Legrand

Tableaux fantômes #9

Pour la Nuit des musées, venez découvrir un projet artistique inédit "Les Tableaux fantômes de Bailleul" pour sa neuvième étape !

Ainsi, découvrez-en plus sur l'histoire des œuvres d'art qui ont traversé la Première Guerre Mondiale.

Au programme, pour l'inauguration, à partir de 18h : - Inauguration et verre de l'amitié - Rencontre avec certains artistes ayant participé au projet. - Visite théâtrale par la Compagnie des Baladins. - Ateliers artistiques.

GRATUIT. De 18h à 22h.

L'exposition au Mémorial 14-18 Notre-Dame-de-Lorette : L’exposition Les Tableaux Fantômes de Bailleul #9 propose de découvrir comment les hommes ont essayé – parfois vainement - de protéger leur patrimoine artistique pendant la Première Guerre Mondiale et comment, 100 ans après, une trentaine d’œuvres du musée Benoît de Puydt de Bailleul renaissent grâce aux regards inspirés et singuliers d’artistes contemporains.

L'histoire du projet : MARS 1918, les obus anglais pleuvent sur Bailleul. La ville, située à l'arrière du front d'Ypres, tout juste prise par les Allemands, est anéantie. Parmi les gravats, ceux du musée Benoît De–Puydt. 80% des collections sont perdues, détruites ou dispersées. Dès 1919, dans la ville en reconstruction, le musée reconstitue lentement ses collections. DANS LES ANNÉES 1990, Laurent Guillot, conservateur de 1989 à 2000, retrouve des carnets de son confrère, Edouard Zwynghedauw, conservateur jusqu'en 1912 ; il a méticuleusement décrit les 7500 tableaux de ''son'' musée. EN 2013, le musée présente 31 tableaux–fantômes du leg Hans dans une salle du premier étage. Les oeuvres de Pharaon Dewinter, Fantin–Latour et autres ne sont plus que quelques lignes poétiques présentées dans le format de la toile disparue. Nostalgie ! DE 2014 À 2018, proposition est faite à des artistes d'aujourd'hui de réinterpréter ces tableaux–fantômes à partir de la description d'Edouard Zynghedauw. Renaissance !

0 vue